Le carnet de voyage de Mr Jean

La Biscuiterie H.Rault -Carnet de Voyage de Mr Jean

Apres avoir quitté le marché de Mahébourg Monsieur Jean vous emmène à la biscuiterie la plus typique de l’Ile.

« La poursuite de ma balade gustative me fait traverser la Chaux, le cours d’eau qui sépare le centre ville d’un quartier populaire de la périphérie de Mahébourg. 
En empruntant le pont Cavendish, on va passer du plat de résistance au dessert en allant visiter la Biscuiterie H.Rault ; c’est une institution dans la région puisque ici sont fabriqués depuis des lustres de petits biscuits au … manioc !
Juste après le pont, à l’issue d’une rue, une route serpente entre les mornes. Nous y voilà, prêts pour la visite qui sera suivie comme il se doit d’une dégustation.
L’atelier/biscuiterie est situé au fond d’une cour au milieu de laquelle trône un imposant badamier.

Le carnet de voyage de Mr Jean
La Biscuiterie H.Rault

Ici, l’accueil est chaleureux comme souvent à Maurice et notre guide pour débuter la présentation nous conte l’historique de ces fameux biscuits.
Remontons le temps … nous voici en 1868 et Hilarion Rault, un colon d’origine bretonne à l’idée de confectionner des biscuits en s’inspirant de la recette des savoureuses galettes bretonnes.
Mais à Maurice qui s’appelle à l’époque encore Isle de France, la farine de blé, le beurre ou le lait sont des denrées difficiles à trouver … qu’à cela ne tienne !
Sur place on dispose de sucre (de canne) et de farine (de manioc). Avec astuce, notre pâtissier amateur élabore une recette toute simple avec ces ingrédients. Il suffit d’y ajouter soit de la cannelle, du sésame, de l’anis, de la vanille ou du coco et surtout un savoir faire et voilà le tour est joué. Les Biscuits Manioc sont ainsi nés, la tradition et le succès se perpétuent donc depuis 1870 !

Le carnet de voyage de Mr jean
Le manioc de l’Ile Maurice

A l’extérieur, sur le versant du morne, on ne manque pas de nous présenter une parcelle de culture de manioc. De jeunes pousses car la plante à maturation peut mesurer jusqu’à deux mètres. C’est bien entendu seulement le tubercule que l’on utilise pour le transformer en farine.
Le manioc est ainsi en vedette à l’intérieur de la fabrique. Les principales étapes de la préparation restent artisanales et manuelles sauf le pressage auquel on assiste.
Une fois la farine obtenue, la préparation des biscuits peut débuter … mais la recette originale de ces biscuits « uniques au monde », nous précise-t-on, reste secrète, on pouvait s’en douter ! Et si la recette est ancienne, elle s’avère très tendance : simple, naturelle et donc presque bio sans oublier de plus qu’elle est certifiée sans gluten !

Le carnet de voyage de Mr Jean
Biscuiterie H.Rault – Mahébourg

Vient ensuite la cuisson sur un four alimenté avec de la paille et des feuilles de latanier. Les ouvrières s’activent consciencieusement répétant sans cesse les mêmes gestes à l’image de celle qui empaquette les petits biscuits carrés. Quelle dextérité mais quel travail répétitif !

Le carnet de Voyage de Mr jean
Biscuiterie H.Rault- Mahébourg
Le carnet de voyage de Mr Jean
Biscuiterie H.Rault- Mahébourg

A l’entrée de la pièce, la patronne veille sur ses ouvrières en notant sur un registre les lots prêts à la vente. Il règne ici, une atmosphère d’un autre temps …
Soudain une cloche sonne, c’est l’heure de la pause pour les ouvrières !
Pour nous c’est aussi le moment de la pause … dégustation, ces effluves biscuitées nous ont mis l’eau à la bouche.
Un assortiment de biscuits aromatisés nous est proposé : nature, cannelle, chocolat, coco, vanille … Vous imaginez que je ne me suis pas privé en savourant et comparant les saveurs de ces biscuits plutôt originaux. Verdict, j’avoue un petit faible pour ceux au parfum chocolat et également à la cannelle.

La question vous brûle (enfin peut être !) les lèvres : mais quel est donc le goût de ces biscuits au manioc ?
Ce sont bien des biscuits secs loin de la saveur beurrée des galettes bretonnes. Le parfum du sucre de canne ne passe pas inaperçu comme également les fibres du manioc, d’une texture un peu identique à celle du coco.
Des biscuits secs … bien accompagnés par les boissons servies, jus de fruits, café ou thé. »

Sur cette belle présentation de la « Biscuiterie H.Rault » nous proposerons d’aller sur les hauteurs de l’île, à Bois Chéri plus précisément, le relief vallonné est couvert de plantations de théiers.

Abonnez-vous à notre blog  ou connectez vous à nos réseaux sociaux pour continuer à suivre le carnet de voyage de Mr Jean et découvrir  nos articles  sur les coins et recoins de l’ile Maurice.

Oubliez pas de laisser une trace de votre passage si vous avez déjà visiter l’un de nos petit coin décrit.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s